49 [ Extension des Rencontres des Cinémas d’Europe 2013 d’Aubenas • 22-23.11.2013 • Le Cinéma, Pierrelatte ]


Extension des Rencontres des Cinémas d’Europe 2013 d’Aubenas
Le Cinéma, Pierrelatte
22 et 23 novembre 2013



Les Amis du Cinéma de Pierrelatte prolongent les 15es Rencontres des Cinémas d’Europe 2013 d’Aubenas avec deux films :   

  • Il est minuit, Paris s’éveille, de Yves Jeuland | vendredi 22.11.2013 à 20h30
  • Gold, de Thomas Arslan | samedi 23.11.2013 à 18h00

Vendredi 22.11 à 20h30 en présence du réalisateur Yves Jeuland
IL EST MINUIT, PARIS S’ÉVEILLE [Documentaire]
Réalisé par Yves JEULAND (France, 2012, 1h31), avec Barbara, Jacques Brel, Charles Aznavour, Léo Ferré, Juliette Gréco, les Frères Jacques, Jean Ferrat, Christine Sèvres, Serge Gainsbourg, …
 

post490

Dans l’euphorie de l’après-guerre fleurit une flopée de petits cabarets où une jeunesse avide de nouveauté et de liberté s’entasse avec délice pour écouter ses chanteurs préférés. Transformant ses caves et ses arrière-salles en minuscules scènes, St-Germain-des-Prés devient le point de ralliement. Une nouvelle génération d’interprètes émerge. Ils ne sont ni apprêtés, comme Juliette Gréco qui se produit en « noir de travail », ni grands, ni beaux, comme Aznavour qui mettra dix ans à percer. Ils chantent avec leur sensibilité et leurs aspérités des textes poétiques, fantaisistes ou libertaires, et cela plaît. En archives, interviews et chansons, ce documentaire nous transporte dans l’effervescence de ces cabarets de la rive gauche. Le Milord, l’Arsouille, Le Tabou, L’Écluse, Le Vieux Colombier, L’Échelle de Jacob… Et nous fait revivre cette période.


YVES JEULAND
Originaire de Carcassonne, ce documentariste porte un intérêt particulier à l’engagement politique. Parmi ses films, on retiendra tout particulièrement l’histoire des communistes français avec Camarades, il était une fois les communistes français (2004), puis celle des socialistes, après avoir suivi entre 1999 et 2001 Bertrand Delanoë, Jean Tiberi et les autres protagonistes de l’élection municipale de 2001 à Paris (Paris à tout prix, 2001, et Le siècle des socialistes, 2005). En 2002, dans Bleu, blanc, rose, il filme trente ans d’histoire des homosexuels en France, avant de réaliser en 2007 un documentaire en deux parties, Comme un juif en France, qui, de l’affaire Dreyfus à Vichy puis de la Libération à nos jours, retrace l’histoire des Juifs en France. En 2008, il tourne Un village en campagne, une chronique sur les élections municipales à Fleury (Aude). Ce sera ensuite Le Président en 2010 où il filme Georges Frêche au plus près, au cours de son ultime campagne politique.   


Samedi 23.11 à 18h00
GOLD [Aventures – Drame – Western]
Réalisé par Thomas ARSLAN (Allemagne, Canada, 2013, 1h37), avec Nina Hoss (Emily Meyer), Marko Mandic (Carl Boehmer), Peter Kurth (Wilhelm Laser), Uwe Bohm (Gustav Müller), Lars Rudolph (Joseph Rossmann), …  

post491

Canada, été 1898. En pleine ruée vers l’Or du Klondike, Emily Meyer rejoint un groupe d’immigrés allemands pour entamer une chevauchée périlleuse à la recherche du précieux minerai. Animés par l’espoir d’une vie meilleure, Emily et son équipage s’enfoncent au cœur des grands espaces canadiens. Leur route sera semée d’embûches et d’événements inattendus… Pour écrire ce western sur le thème de la fièvre de l’or, le réalisateur, Thomas Arslan, s’est inspiré des récits et des lettres d’immigrés allemands ainsi que de photographies de l’époque, afin de dépeindre avec minutie le quotidien de cette troupe égarée au sein d’une nature hostile. Film crépusculaire au climat envoûtant créé par la splendeur des paysages sauvages et une musique hypnotique, Gold est aussi un film féministe de par son personnage principal, cow-boy solitaire au féminin, incarné par Nina Hoss, rendue célèbre par le film de Christian Petzold, Barbara.

 

 
cd

P_hdr00
Ça bouge à Clansayes  www.cbac.fr
email: contact@cbac.fr   blog: cabougeassez.wordpress.com   twitter: @CaBougeAssez
Publicités

A propos CaBougeAssez

Cinéma, concert, théâtre, expo... L'objet de l'art nous touche parce qu'il est traversé par notre histoire et rempli des joies de nos existences. | Vertigo, Jean-Pierre Esquenazi
Cet article, publié dans Cinéma, Festival de cinéma, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s